James Blunt

Révélation de l’année 2006, James Blunt est né à le 22 février, un ancien militaire reconverti dans la chanson moelleuse, est un cas qui ne laisse personne indifférent. Avec le tube « You’re Beautiful », il divise pour toujours la critique et le public. L’année suivante, l’Anglais romantique récidive avec l’album All the Lost Souls et le hit « 1973 ». En 2010 succède l’énergique Some Kind of Trouble. James Blunt sort en octobre 2013 l’album Moon Landing précédé par le single « Bonfire Heart ». Après une compilation, I’ll Take Everything, synthétisant sa jeune carrière en 2015, James Blunt annonce avec humour en 2016 : « Vous pensiez que 2016 était une sale année ? Je sors un album en 2017 ». En mars 2017 sort The Afterlove, flanqué des singles « Love Me Better » et « Bartender », et dont le nom indique qu’il essaie de laisser derrière lui son image d’amoureux éternel.

Si James Blunt a temporairement suivi la tradition familiale d’une carrière militaire, il est vrai que l’enfant du comté de Wiltshire, au sud-ouest de l’Angleterre, né le 22 février 1974, ne baignait pas dans l’ambiance musicale, malgré ses rencontres avec un violon, un piano (7 ans), une guitare électrique (14 ans). Le capitaine des forces britanniques au Kosovo (ex-Yougoslavie) prend alors conscience de sa passion pour la musique et délaisse le fusil pour la guitare, et compose « No Bravery », témoignage de son vécu de guerre. Il quitte l’armée en 2002 et donne son premier concert à Londres.

A Los Angeles, c’est Linda Perry, chanteuse du groupe 4 Non Blondes, qui l’accueille en 2003 et le signe sur son label Custard Records – produisant au passage son premier titre. Il compose « Goodbye My Lover » et enregistre son premier album Back To Bedlam, produit par Tom Rothrock, au printemps 2004. Avec la voix de tête singulière et diaphane de James Blunt, Back to Bedlam (octobre 2004 en Angleterre) séduit un large public avec ses sonorités pop-rock très soft mêlées à un soupçon de groove. Mais la critique ne suit pas, démolissant les chansons « inoffensives » du compositeur et désignant l’album vendu à onze millions d’exemplaires à travers le monde comme le « pire de l’année ».

La chanson « You’re Beautiful », quasiment n°1 partout, danse sur les ondes et décroche les honneurs d’un Ivor Novello Award et du titre de la chanson la plus vendue depuis 1998 ; elle est aussi devenue un incontournable des mariages à l’anglaise ; l’été 2005 offre à James Blunt un voyage au sommet des hit-parades britanniques et américains. Ses clips des chansons « High » et « Wisemen », empreints de significations symboliques, amusent ou interrogent par leurs aspects sombres.

Après avoir remporté le NRJ Music Award de la révélation internationale de l’année en 2006, James Blunt effectue sa première tournée mondiale de janvier à novembre, reprenant quelques classiques inattendus (Pixies, Supertramp, Crowded House) et, l’esprit toujours engagé, participe au mouvement anti-guerre fondé par Neil Young. Pendant cette longue tournée sort le CD/DVD live Chasing Time : The Bedlam Sessions enregistré en Irlande.

Le 7/7/2007, Blunt participe au show écologique Live Earth au stade de Wembley, offrant « Wisemen » et en avant-première à son nouvel album « Same Mistake », ainsi qu’une reprise de Cat Stevens, auquel il est parfois comparé, « Wild World ».

Le très attendu All the Lost Souls, enregistré à Ibiza, sort le 17 septembre 2007. Il invite une nouvelle fois le public à des promenades mélancoliques et des messages humanitaires. A peine mieux reçu par la critique que son prédécesseur, il atteint sans problème la première place de nombreux classements, propulsé par la programmation de « 1973 » sur les ondes.

À la fin de l’année 2009, James Blunt est officiellement désigné comme le plus gros vendeur de disques de la décennie, grâce à ses succès à répétition depuis Back to Bedlam. En novembre 2010, l’Anglais romantique montre un visage plus énergique (et imberbe) à travers son nouvel album Some Kind of Trouble, précédé par le hit « Stay The Night ». James Blunt met un peu de country dans sa pop, donnant au disque un caractère plus roots et nature. Trois ans après ce nouveau succès, James Blunt se montre à la fois fantaisiste et romantique avec son quatrième album Moon Landing, qui peut compter sur l’appui du tube « Bonfire Heart » sorti en juillet 2013. Deux ans plus tard, comme pour clore la première phase de sa carrière et solder les comptes, il publie une compilation, I’ll Take Everything. En 2016, il régale une nouvelle fois les internautes de son humour et de son sens de l’auto-dérision en annonçant : « Vous pensiez que 2016 était une sale année ? Je sors un album en 2017 ». Puis il se fend d’une vidéo où il apparaît presque nu en prévenant qu’il va montrer quelque chose d’énorme et dévoile le nouveau disque, The Afterlove. Deux singles en sont extraits : « Love Me Better » et « Bartender ».


INSCRIPTION NEWSLETTER

UK Office (HQ)

5A Bear Lane SE1 0UH Southwark London United Kingdom
+44 20 3468 8757
contact@my-loveaffair.com
Registered in England and Wales under Company No. 07608885

US Office

My love Affair Corp.
1002 Dean Street – Office 36D – Brooklyn – NY 11238
O: +1 929 283 6784
Email: contact@my-loveaffair.com