Jean Michel Jarre

Connu à travers le monde pour ses concerts fleuves baignés de sons et lumières, Jean-Michel Jarre (né à Lyon en 1948) a mis la musique électronique à la portée du grand public avec les albums Oxygène (1976) et Équinoxe (1977). Son sacre lors de la décennie suivante le voit jouer devant des foules impressionnantes à Pékin, Lyon ou Houston et publier les audacieux Zoolook (1984), Rendez-Vous (pour la NASA, 1986) et En Attendant Cousteau (1990). Alors que la techno et l’electro s’imposent dans le paysage musical, le compositeur tente de retrouver l’inspiration sur Oxygène 7-13 (1997), Aéro (2004) et Téo & Téa (2006). En 2015, il développe des collaborations avec des musiciens électroniques, toutes générations confondues, à travers des duos compilés sur deux albums, Electronica 1: The Time Machine (2015) et Electronica 2: The Heart of Noise (2016). Fin 2016, il commémore le quarantième anniversaire de la sortie de l’album Oxygène en réalisant Oxygène 3. Deux ans après, il en fait de même pour Équinoxe Infinity, qui est la suite de l’album Équinoxe, paru quarante ans plus tôt.

Fils du célèbre compositeur Maurice Jarre (1924-2009), auteur de nombreuses bandes originales dont certaines sont restées célèbres (Le Docteur Jivago, Lawrence d’Arabie ), Jean-Michel André Jarre naît le 24 août 1948 à Lyon (Rhône).

Durant son enfance, il est tout autant influencé par un grand-père bricoleur et féru d’électronique qui créa pour l’ORTF la première table de mixage. Elevé en région parisienne à Vanves par sa mère (Maurice Jarre divorce et s’exile en Amérique), le jeune homme acquiert touche un piano à huit ans puis s’intéresse au jazz moderne. Partageant ses loisirs entre le Conservatoire et les groupes Mystères IV puis Dustbins, Jean-Michel Jarre apparaît avec ces derniers dans le film Des garçons et des filles d’Etienne Perrier en 1967.

En 1968, le jeune musicien abandonnant ses études de lettres pour apprendre à composer auprès des grands maîtres de la musique contemporaine que sont Pierre Schaeffer, Bernard Parmegiani et Karlheinz Stockhausen. L’année suivante, il compose Happiness Is A Sad Song ainsi que les pièces Erosmachine et La Cage , éditées sur disque en 1971.

En profond désaccord avec l’institution, Jean-Michel Jarrre quitte le GRM (Groupe de Recherche Musicales) pour se lancer dans la musique de ballet ( Le Labyrinthe , Dorian Gray ), le cinéma ( Les Granges brûlées , 1973) et la chanson (Triangle, Blue Vamp et les paroles du fameux tube Les Mots bleus de Christophe, Françoise Hardy, Gérard Lenorman).

En 1976, sa carrière de compositeur décolle avec l’album Oxygène réalisé pour le label Dreyfus. Ce troisième opus couronné par le Grand-Prix de l’Académie Charles-Cros révèle la musique électronique et le synthétiseur à un large public. « Oxygène IV » , sorti en 45 tours, est un tube mondial, et le magazine People le sacre « personnalité de l’année ».

Fin 1978, Jean-Michel Jarre épouse l’actrice Charlotte Rampling (de leur union naîtra David Jarre, futur musicien de The Two), puis enregistre avec son collaborateur Michel Geiss une suite transformée en second succès commercial, Equinoxe . Le 14 juillet 1979, le compositeur gagne un pari insensé en jouant Place de la Concorde à Paris devant un million de spectateurs. Il inaugure ainsi ce qui deviendra son autre marque de fabrique, les concerts-fleuves remplis d’effets spéciaux à ciel ouvert.

Durant la décennie 1980, Jean-Michel Jarre redouble d’activité et d’audace. Il publie Les Chants Magnétiques (1981), se produit en Chine à Pékin et Shangai ( Les Concerts En Chine , 1982) et vend aux enchères l’unique exemplaire de la composition Musique pour Supermarché (69 000 francs en juillet 1983). En novembre 1984, l’album Zoolook , récompensé par une Victoire de la Musique, voit le musicien électronique se confronter à différents langages ethniques.

En 1986, Jarre relève un nouveau défi en composant le morceau « Rendez-vous » pour les 25 ans de la NASA. L’instrumental devait être joué en apesanteur par l’astronaute et saxophoniste amateur Ronald McNair, mais ce dernier périt dans l’explosion de la navette Challenger. Le compositeur joue néanmoins Rendez-Vous lors d’un concert géant à Houston (Texas). D’autres rassemblements populaires et médiatiques suivront à Lyon pour la venue du pape Jean-Paul II, à La Défense, à Moscou, au Caire (Egypte) pour le passage à l’an 2000, à la Cité Interdite à Pékin, à Gdansk, etc. En 1988 paraît l’album ethnique Révolutions.

Jamais rassasié, Jean-Michel Jarre entame la décennie 1990 par l’album En Attendant Cousteau enregistré à Trinidad et consacré au Commandant de la Calypso. Le 14 juillet, il rassemble une foule de 2,5 millions de personnes à La Défense, record absolu pour un concert. Le Lyonnais met sur pied des spectacles son et lumière au Mont Servin (Suisse) et en Afrique du Sud, tandis que son album Chronologie (1993) marque un retour aux synthés analogiques, avant une tournée européenne. Ultra populaire en Chine, il y retourne pour inaugurer le stade de Hong-Kong ( Hong-Kong , 1994). En mai, son pays le nomme Chevalier de la Légion d’honneur.

En 1997 sort la suite Oxygène 7-13 avant un concert à Moscou, et plus modestement, un Zénith à Paris. Aux orgies sonores et visuelles des années quatre-vingt succède un passage plus difficile pour Jean-Michel Jarre dont les albums Odyssey Through O2 (1998), Métamorphoses (2000), Geometry of Love (2003) et Aero (2004) suivent une courbe descendante. Ses concerts font néanmoins le plein lors de la Coupe du Monde de football, au pied des pyramides de Gizeh ou à l’Acropolis à Athènes (Grèce).

Divorcé de Charlotte Rampling, parti du label Dreyfus, Jean-Michel Jarre se retrouve à la une des magazines people pour sa relation mouvementée avec Isabelle Adjani, avant d’épouser Anne Parillaud en mai 2005. En août, il se produit aux chantiers navals de Gdansk (Pologne). Après le spectacle marocain Water for Life pour l’UNESCO en 2006, Jarre se consacre à l’album techno Téo & Téa qui déroute son public. Fin 2007, Oxygène 3D rejoue la partition sur instruments d’époque et lance les tournées Oxygène Tour 2008 et Indoors 2009, prolongée en 2010.

En 2015, il développe des collaborations avec des musiciens électroniques, toutes générations confondues, des sortes de duos avec les artistes Yello, Gary Numan, Pet Shop Boys, Jeff Mills, Air, Vince Clarke (Depeche Mode), Gesaffelstein, compilés sur les deux albums Electronica 1: The Time Machine (2015) et Electronica 2: The Heart of Noise (2016). Fin 2016 sort l’album Oxygène 3, marquant l’anniversaire des quarante ans du premier Oxygène de 1976. Jean-Michel Jarre choisit de reprendre l’esprit minimaliste et atmosphérique de ses débuts pour offrir une lecture immuable de sa musique.

En 2018, dans la foulée de la rétrospective Planet Jarre – 50 Years of Music paraît le nouvel et vingtième album Équinoxe Infinity, dans lequel le compositeur revient sur la matière musicale constituée quarante ans plus tôt dans Équinoxe (1978).


INSCRIPTION NEWSLETTER

UK Office (HQ)

5A Bear Lane SE1 0UH Southwark London United Kingdom
+44 20 3468 8757
contact@my-loveaffair.com
Registered in England and Wales under Company No. 07608885

US Office

My love Affair Corp.
1002 Dean Street – Office 36D – Brooklyn – NY 11238
O: +1 929 283 6784
Email: contact@my-loveaffair.com