Steve Aoki

Le producteur de musique de danse électronique et DJ primé Steve Aoki a construit sa marque autour de décors bruyants, de remixes et de collaborations de haut niveau, et de son label indépendant, Dim Mak Records. Son premier album officiel, Wonderland, a reçu une nomination aux Grammy pour le meilleur album de dance / électronique en 2013, tandis que les sorties ultérieures sont restées une présence constante dans le Top Five du palmarès de la dance américaine, y compris une paire de palmarès avec Neon Future, Vol. 1 (2014) et Neon Future, vol. 3 (2018).

Né à Miami en 1977, Steven Hiroyuki Aoki a grandi en Californie – le fils américano-japonais de l’ancien lutteur et restaurateur Rocky Aoki – où il a enchainé les études, l’athlétisme et l’activisme social avec son amour de la musique, avec double spécialisation à l’Université de Californie, Santa Barbara, tout en jouant des shows secrets dans son appartement universitaire. En 1996, Aoki a laissé son côté D.I.Y. de production et l’a officialisé avec la formation du label indépendant Dim Mak Records. Dim Mak a ensuite produit des groupes indépendants et des groupes électroniques tels que Gossip, Bloc Party, les Kills, Klaxons, MSTRKRFT et Bloody Beetroots. Sur le côté, Aoki a continué à se produire dans des groupes et des sets solo.

En 2007, il sort son premier CD de compilation officiel, Pillowface & His Airplane Chronicles, sur Thrive Records. Avec des morceaux de Justice, Klaxons, Mystery Jets, Peaches, Datarock, Yelle, Franz Ferdinand, Bloc Party et Scanners – la plupart remixés – Pillowface & His Airplane Chronicles représentaient la renommée d’Aoki en tant que DJ de fête de la dance. Le mix a culminé dans le Top Ten dans les Charts dance américaine.

En 2009, ses remixes ont amené le single du rappeur Drake « Forever » sur le dancefloor, tandis que 2010 l’a vu sortir le single « I’m in the House » avec Zuper Blahq, alter ego du chanteur des Black Eyed Peas will.i.am. D’autres morceaux d’artistes de haut niveau ont également été retravaillés par Aoki pendant cette période, avec des morceaux de Michael Jackson, des Killers et de Lenny Kravitz, tandis que des collaborations avec des producteurs aux vues similaires comme Armand van Helden et les Bloody Beetroots ont continué à apparaître sur Dim Mak. À la fin de 2011, les premiers fruits des sessions de son premier album s’étaient concrétisés comme les singles « Earthquakey People » – une collaboration avec le chanteur Weezer Rivers Cuomo – et « Tornado », sur lesquels Aoki a combiné ses forces avec le DJ primé Tiësto. Wonderland est arrivé début 2012 et a marqué la première apparition d’Aoki sur le Billboard 200. L’album a ensuite été nominé pour le meilleur album de dance / électronique aux Grammy Awards 2013.

Fin 2012, il sort son premier EP, It’s the End of the World as We Know It. Plus de collaborations ont suivi, y compris un single entre Aoki et Linkin Park intitulé « A Light That Never Comes », qui a été développé comme un EP avec des remixes de Rick Rubin, Vicetone, Coone. Le morceau est devenu le single le plus performant d’Aoki à ce jour.

En 2014, il a annoncé les détails de son deuxième album, Neon Future, Vol. 1. Commercialisé comme un disque en deux parties, le premier opus est arrivé plus tard dans l’année, en tête du palmarès Billboard Dance avec l’aide d’invités tels que Fall Out Boy, will.i.am et Waka Flocka Flame. Neon Future, vol. 2 suivis en 2015 avec des apparitions de Rivers Cuomo, Snoop Dogg et J.J. Abrams. L’année suivante, Aoki a collaboré avec Louis Tomlinson de One Direction sur le single « Just Hold On », qui a fait ses débuts au numéro deux du classement des singles britanniques et juste à l’extérieur du Top 50 du US Billboard Hot 100. Le quatrième album d’Aoki est arrivé en 2017. Kolony est l’album des collaborations avec des rappeurs: Migos et Lil Yachty (« Night Call »), Gucci Mane (« Lit »), Lil Uzi Vert (« Been Balling ») et 2 Chainz (« Without You »).

L’année suivante, Aoki sort le single « Azukita » avec Daddy Yankee, Play N Skillz et Elvis Crespo. Il a suivi avec un quintette de singles à grande basse et à haute énergie – avec les invités Hardwell, Laidback Luke, Loopers et même sa mère – qui ont tous atterri sur l’EP 5OKI. 2018 a continué d’être une année chargée pour Aoki, avec des collaborations (dont « Pretender » avec Lil Yachty et AJR et « Be Somebody » avec Nicky Romero et Kiiara) et des remixes (y compris les « Girls » par Rita Ora, Cardi B , Bebe Rexha et Charli XCX) occupant une grande partie de sa production. Il a également figuré sur deux morceaux du record de Love Yourself: Answer par le groupe K-pop BTS, prêtant ses talents à la ballade « The Truth Untold » et à un remix de « MIC Drop ». Un troisième couplage BTS, « Waste It on Me », n’était qu’une des nombreuses collaborations de haut niveau sur Neon Future, vol. 3. À la fin de 2018, le troisième épisode de la série comprenait des apparitions de blink-182, de Jim Adkins de Jimmy Eat World, de Lady Antebellum, de Daddy Yankee et même de Bill Nye « the Science Guy ».


INSCRIPTION NEWSLETTER

UK Office (HQ)

5A Bear Lane SE1 0UH Southwark London United Kingdom
+44 20 3468 8757
contact@my-loveaffair.com
Registered in England and Wales under Company No. 07608885

US Office

My love Affair Corp.
1002 Dean Street – Office 36D – Brooklyn – NY 11238
O: +1 929 283 6784
Email: contact@my-loveaffair.com